De nouvelles recettes

La signification des aliments traditionnels du Nouvel An juif

La signification des aliments traditionnels du Nouvel An juif

Le Nouvel An juif, appelé Rosh Hashanah, a des tonnes d'aliments classiques qui aident les Juifs du monde entier à célébrer la fête.

La plupart des gens associent les fêtes de la gastronomie juive à la Pâque, simplement parce que c'est une douleur dans le cul d'éviter le pain pendant une semaine. Cependant, je dirais que Rosh Hashanah, qui se traduit par «la tête de l'année», est tout autant une fête axée sur la nourriture. Bien sûr, vous trouverez des plats standard comme la soupe aux boulettes de matzo servie dans des bols fumants de bouillon de poulet de grand-mère et de poisson gefilte plaqué à côté de légumes bouillis, mais il y a aussi des ingrédients spécifiques que vous ne verrez que sur la plupart des tables de dîner à cette période de l'année.

La célébration suit un calendrier lunaire et tombe généralement de la mi-septembre à la mi-octobre. Manger a lieu tout au long des vacances de deux jours, mais les principaux événements sont les dîners. La première fête donne le coup d'envoi aux vacances la veille du premier jour complet et la seconde est la nuit suivante. Les familles élargies se réunissent pour accueillir la nouvelle année avec ces deux grandes fêtes qui contiennent généralement des ingrédients essentiels. Certaines familles incorporeront simplement ces aliments tout au long du repas, tandis que d'autres prendront le temps de les manger individuellement et de dire une bénédiction.

Manger sainement doit toujours être délicieux.

Inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne pour d'autres articles intéressants et des recettes savoureuses et saines.

Voici quelques-uns des aliments que vous pouvez trouver à une table traditionnelle de Rosh Hashanah et pourquoi ils font leur apparition pendant cette période festive de l'année.

Getty: Achim Schuelke / EyeEm

Mon chéri

Une salutation courante pendant les vacances est de souhaiter à votre famille et à vos amis une «bonne et douce année». Le mot sucré est pris au pied de la lettre, surtout en ce qui concerne les aliments servis. Vous trouverez généralement des bols de miel partout sur la table dans lesquels les invités pourront tremper du pain et des pommes tout au long du repas, et une bénédiction est dite lors de la première bouchée, souhaitant à tout le monde une bonne et douce année à venir.

Pain rond

La plupart des repas des fêtes juives commencent par le pain challah classique, un pain tressé à base d'œufs qui remonte à l'ancienne histoire juive. Pendant Rosh Hashanah, il est habituel de voir le pain tressé en cercle au lieu de la forme ovale habituelle. On dit que cela représente la nature cyclique de l'année et nous rappelle que nous avons terminé un cycle complet. Lors de tous les autres jours fériés où le pain challah est présent, il est généralement salé avant de servir. Lors de ces nuits particulières, le pain est arrosé de miel à la place.

Pommes

Les pommes ont attiré l'attention sur la table de Rosh Hashanah. Il n’ya pas de réponse claire à leur présence, mais il y a quelques idées sur la façon dont le fruit est devenu l’image du Nouvel An juif. Les pommes sont généralement en haute saison pendant les vacances, elles aident donc à lancer une célébration de la récolte. C’est aussi un fruit très sucré et satisfaisant, idéal à tremper dans le miel. De plus, ils ont une signification biblique. Peu importe ce que vous croyez, vous en trouverez certainement une assiette à table.

Photo de Winslow Productions via Getty Images

Nouveaux fruits

Certains disent que vous devez essayer un fruit complètement nouveau pour commencer la nouvelle année en beauté, tandis que d’autres vous demandent simplement de manger un fruit qui n’a pas été vu depuis le début de la saison. Dans tous les cas, vous trouverez souvent des assiettes de caramboles, de fruits du dragon, de cherimoya et de melons inconnus circulant au début du repas.

Photo: Ross Woodhall / Getty

Tete de poisson

Celui-ci a été une tradition un peu plus lâche au fil des ans. Il était autrefois habituel de manger la tête d'un bélier ou d'un autre animal qui suit les lois alimentaires juives pour symboliser la tête de la nouvelle année et commencer avant les autres. Ces dernières années, le plat est devenu une tête de poisson et, pour certains, juste un plat de poisson pour se conformer aux normes alimentaires plus modernes. D'autres théories disent que cela a toujours été un plat de poisson, ce qui signifie que le peuple juif devrait être abondant comme le poisson.

Grenade

Un vieux conte d'épouses prétend qu'il y a 613 graines dans une grenade pour symboliser les 613 bonnes actions ou commandements bibliques que les juifs doivent accomplir. D'autres histoires disent que la grenade représente une année pleine de bonnes actions comme le fruit est plein de graines.

Autres traditions

Il y a en fait pas mal d’humour à la table de Rosh Hashanah. En règle générale, les Juifs originaires d'Espagne, du Portugal et d'Afrique du Nord (appelés Juifs séfarades) suivront ces traditions spécifiques. Des aliments comme les dattes, les pois aux yeux noirs, les haricots verts, la bette à carde, les betteraves, les poireaux et les courges peuvent être trouvés à table, selon l'héritage de la famille. Les noms de ces aliments en hébreu ou en araméen, une ancienne langue inutilisée, ressemblent à d'autres mots qui favorisent une bonne année. Ce sont essentiellement des jeux de mots sur la nourriture, mais ils ont réussi à se frayer un chemin vers des tables de milliers de Juifs à travers le monde.

Bonne et douce nouvelle année à tous ceux qui célèbrent!

Voir la vidéo: TORAH-DATA n2: JUIFS ORTHODOXES = PARASITES?! (Septembre 2020).