Nouvelles recettes

Savoureux Grüner Veltliners d'Autriche

Savoureux Grüner Veltliners d'Autriche


Cela fait quelques années maintenant que l'Amérique a découvert les vins autrichiens grüner veltliner et en est rapidement tombé amoureux.

Ce qui rend le grüner si attrayant, c'est qu'il n'a pas les arômes parfois irrésistibles d'autres cépages d'Europe centrale comme le riesling, mais il n'a pas non plus l'acidité perçante de nombreux sauvignons blancs, ni la rondeur de tarte aux pommes de certains chardonnays. Au lieu de cela, il a un fruité vert avec une acidité équilibrée qui contribue à sa convivialité alimentaire.

L'un des meilleurs producteurs est Pfaffl de la région de Weinviertel, et voici des notes sur cinq d'entre eux, chacun avec sa propre personnalité et son prix, importés par Palm Bay, ainsi qu'un délicieux Pfaffl zweitgelt rouge.

Il nous manque le septième vin Pfaffl et son deuxième rouge - un 2011 issu du cépage Saint-Laurent - car l'échantillon est venu dans un double magnum (trois litres ou quatre bouteilles standard). Je suis généralement obligé de verser des échantillons dans les égouts après avoir siroté le vin ou en avoir plus avec le dîner, mais je n'ai pas eu le courage de vider près de quatre bouteilles. Appelez-moi un lâche, mais je le garde pour un événement où je pourrai partager avec des amis. Mon rapport viendra plus tard.

2012 Pfaffl "Zeiseneck" Weinviertel grüner veltliner (10 $). Fruits verts légèrement épicés, pas maigres cependant, mais de texture plus charnue et plus crémeuse.

2012 Pfaffl « Poivre autrichien » Weinviertel grüner veltliner (11 $). Épicé, comme son nom l'indique, avec un peu de spritz pour le renforcer et quelques aspects salés d'épices séchées en finale.

2011 Pfaffl "Haidviertel" Weinviertel grüner veltliner (21 $). Saveurs juteuses de fruits verts, légèrement sucrées, avec des notes d'agrumes, de poivre et de peaux de raisin.

2011 Pfaffl "Hundsleiten" Weinviertel grüner veltliner reserve (28 $). Fermenté et élevé en bois, ce qui donne au vin une profondeur de saveur et quelques notes épicées. Les saveurs de fruits sont un mélange de pommes acidulées et moelleuses avec une touche d'agrumes fruités et une certaine minéralité. Frais, mais mûr.

Mon choix de la litière : 2012 Pfaffl "Hommage" Weinviertel grüner veltliner reserve (90$). Egalement bûcheron, mais ici en fûts d'acacia, tradition de la région. Bien qu'il y ait de riches notes de barrique, le vin reste frais avec une bonne acidité. Le fruit est plus agrume que pomme, avec du zeste de citron, de la pulpe d'orange et un peu de poivre noir. Très beau vin complexe.

2011 Pfaffl "Austrian Cherry" Niederosterreich zweigelt (13 $). Juste un délicieux rouge du cépage zweigelt. Il mêle le fruité d'un gamay à la finale râpeuse et maigre et aux tanins légers d'un sangiovese. A boire maintenant.


Dégustation et accompagnement du Grüner Veltliner avec le vigneron autrichien Rudi Rabl

Vous pouvez écouter le podcast Wine Talk non réservé sur toutes les plateformes et applications de podcast, y compris les podcasts Apple, Google Podcasts, Spotify, iHeart Radio, Android et Pandora.

Vous pouvez également vous abonner gratuitement pour ne manquer aucun épisode. Cliquez sur un bouton ci-dessous pour écouter :

Introduction

Pourquoi les sommeliers aiment-ils le Grüner Veltliner ? Comment ce vin blanc piquant d'Autriche se compare-t-il au Gewürztraminer et au Riesling ? Est-ce qu'il vieillit bien ? Quels sont les meilleurs accords mets-vins ?

Dans cet épisode du podcast Unreserved Wine Talk, je discute avec Rudi Rabl, fondateur et vigneron de la cave autrichienne Rabl.

Points forts

  • Qu'est-ce qui fait du Grüner Veltliner un type de vin si flexible ?
  • Quelles saveurs caractéristiques goûterez-vous au Grüner Veltliner ?
  • Quels plats devriez-vous essayer avec le Grüner Veltliner ?
  • Pouvez-vous relever des similitudes aromatiques entre le Gewürztraminer et le Grüner Veltliner ?
  • Comment le changement climatique affecte-t-il les vignerons en Autriche ?
  • Pourquoi est-il plus difficile pour vous de trouver Grüner Veltliner en Amérique du Nord ?
  • Que devez-vous rechercher lors de l'achat de Grüner Veltliner ?
  • Quels apéritifs pourriez-vous associer au Grüner Veltliner ?
  • Combien de styles différents de Grüner Veltliner sont disponibles chez Rabl ?
  • Que pouvez-vous attendre du Rabl St. Laurent, en tant que vin rouge autrichien ?
  • Qu'est-ce qui a fait que les millésimes 2013 et 2015 vous ont particulièrement plu ?
  • Pourquoi Grüner Veltliner est-il un excellent candidat à ajouter à votre cave ?
  • Comment la levure sauvage a-t-elle conduit jusqu'à présent au moment préféré de Rudi dans sa carrière de vinificateur ?
  • Quel est le moment vin le plus mémorable de Rudi ?

Points clés à retenir

  • L'Autrichien est un producteur de vin de caractère, un pays qui produit moins de vin que la région de Bordeaux.
  • Il est bon de savoir que nous obtenons les meilleurs vins d'Amérique du Nord, car ceux-ci ont tendance à être exportés plutôt que le vin de table plus ordinaire, d'autant plus que le pays produit moins que ce que ses citoyens consomment en moyenne chaque année.
  • Le Grüner Veltliner est un vin si polyvalent tant sur le plan stylistique que lorsqu'il s'agit d'accords mets et vins. Pas étonnant que ce soit un favori des sommeliers.
  • Je l'ai déjà dit et je le répète : il ne faut pas avoir peur de l'acidité. Ce que le sel est à la nourriture, je trouve que l'acidité l'est au vin. Il met en avant la saveur du vin et de la nourriture.
  • L'un des conservateurs du vin est une bonne acidité et Grüner Veltliner en a à la pelle, donc oui, ces vins peuvent bien vieillir, bien qu'ils soient aussi si vifs et frais lorsqu'ils sont jeunes.

Commencez la conversation : cliquez ci-dessous pour partager ces conseils sur le vin

Grüner Veltliner est capable de livrer un vin d'entrée de gamme, mais il peut évoluer vers un vin vraiment corsé, vraiment concentré et aussi élégant. -Rudi Rabl Rudi Rabl Cliquez pour tweeter

Il ne faut pas avoir peur de l'acidité. Ce que le sel est à la nourriture, je trouve que l'acidité l'est au vin. Il met en avant la saveur du vin et de la nourriture. - Natalie MacLean Natalie MacLean Cliquez pour tweeter

L'un des conservateurs du vin est une bonne acidité et Grüner Veltliner l'a à la pelle. - Natalie MacLean Natalie MacLean Cliquez pour tweeter

À propos de Rudi Rabl

Ressources

Avis sur les vins

  • Rabl Langenlois Grüner Veltliner 2015
  • Rabl Kittmansberg Grüner Veltliner 2015
  • Rabl Terrassen Gruner Veltliner 2015
  • Rabl Saint-Laurent 2012
  • Rabl Spiegel Grüner Veltliner 2015
  • Rabl Käferberg Grüner Veltliner
  • Rabl Vinimum Optimum Trockenbeerenauslese Traminer 2007

Rejoignez-moi sur Instagram, Facebook et YouTube Live Video

Rejoignez-moi sur Vidéo en direct sur Instagram, Vidéo en direct sur Facebook ou Vidéo en direct YouTube chaque deuxième mercredi à 19 h (heure de l'Est) pour une discussion décontractée sur le vin.

Vous voulez savoir quand nous allons vivre?

Ajoutez ceci à votre calendrier :

Identifiez-moi sur les réseaux sociaux

Taguez-moi sur les réseaux sociaux si vous avez aimé l'épisode :

Envie de plus ?

  • Inscrivez-vous à mon cours gratuit de vidéo sur le vin en ligne où je vous expliquerai Les 5 erreurs d'accords mets et vins qui peuvent gâcher votre dîner (et comment les corriger pour toujours !)
  • Rejoignez-moi sur Facebook Live Video tous les deux mercredis à 19 h (heure de l'Est) pour une discussion décontractée sur le vin. , comprenant Unquenchable : Une quête ivre des meilleurs vins au monde et des vins rouges, blancs et ivres partout : un voyage gorgé de vin du raisin au verre.
  • La nouvelle édition audio de Rouge, blanc et ivre partout : un voyage imbibé de vin du raisin au verre est maintenant disponible sur Amazon.ca, Amazon.com et d'autres sites Amazon spécifiques à un pays iTunes.ca, iTunes.com et d'autres sites iTunes spécifiques à un pays Audible.ca et Audible.com.

Natalie MacLean 1:00
Vous avez soif d'apprendre sur le vin ? Aimez-vous les histoires de personnes merveilleusement obsessionnelles, d'endroits d'une beauté envoûtante et de situations sociales amusantes et gênantes ? C'est le mélange ici sur le podcast Unreserved Wine Talk. Je suis votre hôte, Natalie MacLean. Et chaque semaine, je partage avec vous des conversations non filtrées avec des célébrités du monde du vin, ainsi que des confessions de mon propre voyage ivre alors que j'écris mon troisième livre sur ce sujet. Je suis tellement content que tu sois là. Maintenant, passez-moi cette bouteille s'il vous plaît et commençons.

Bienvenue dans l'épisode 113. Pourquoi les sommeliers aiment-ils Grüner Veltliner ? Comment ce vin blanc piquant d'Autriche se compare-t-il au Gewürztraminer et au Riesling ? Est-ce qu'il vieillit bien et quels sont les meilleurs accords mets-vins pour lui ? C'est exactement ce que vous découvrirez dans cet épisode du podcast Unreserved Wine Talk. Je discute avec Rudi Rabl, qui possède une cave familiale en Autriche qui produit du vin depuis 12 générations, dont l'incroyable Grüner Veltliner. Cette conversation a eu lieu sur mon émission vidéo Facebook Live il y a plusieurs années, alors gardez cela à l'esprit comme contexte pour les commentaires de Rudi. Dans les notes de l'émission, vous trouverez des liens vers les vins que nous avons dégustés, la version vidéo de ce chat et une transcription complète, comment vous pouvez me rejoindre dans un cours gratuit en ligne sur les accords mets-vins et où vous pouvez me trouver sur Instagram, Vidéo Facebook et YouTube Live tous les mercredis à 19h. C'est tout dans les notes de l'émission sur nataliemaclean.com/113.

Maintenant, sur une note personnelle, avant de plonger dans l'émission, Miles regardera le football en bas ce week-end pendant que je regarderai Votre Honneur sur HBO à l'étage. C'est un si bon spectacle. La seule chose que je sais sur le football, c'est que Tom Brady est magnifique. C'est un ailier serré, n'est-ce pas ? D'accord, donc je sais qu'il est quarterback. Et je sais aussi comment associer le vin avec des collations de gibier ou de film. Et toi? Que regarderez-vous ce week-end ? J'adore avoir de vos nouvelles. Identifiez-moi sur les réseaux sociaux à nataliemaclean sur Facebook ou Twitter ou sur Instagram I’m à nataliemacleanwine. D'accord, continuez avec le spectacle.

Natalie MacLean 3:40
Nous allons explorer le vin ultime pour le printemps. C'est frais, c'est croquant, c'est Grüner Veltliner Oui, je sais que c'est une bouchée, mais vous devez connaître ce vin si vous voulez maximiser votre plaisir ce printemps. Et nous avons l'une des meilleures personnes, l'un des meilleurs producteurs, pour parler de Grüner Veltliner. Il nous rejoint depuis l'Autriche. Bienvenue à Rudi Rabl.

Rudi Rabl 3:58
Bonjour cordialement au Canada

Natalie MacLean 4:01
Eh bien, merci, Rudi, d'être ici avec nous. Nous apprécions vraiment que vous vous joigniez à nous. Alors commençons avec vous, Rudi, avant de plonger dans Grüner Veltliner, les accords printaniers et toutes sortes de choses. Vous souvenez-vous du moment où vous avez réalisé pour la première fois que vous vouliez devenir vigneron ?

Rudi Rabl 4:20
Maintenant, c'était il y a longtemps, nous fabriquons du vin depuis 1750, une très longue période dans le commerce du vin. Mais je me souviens quand j'étais avec mon grand-père et que je l'aidais à amener les raisins de la remorque au pressoir. C'était vraiment ma première impression. Et puis il m'a donné un verre de jus de fruits frais et ça a été mon premier souvenir.

Natalie MacLean 4:53
C'était donc le goût de ce jus fraîchement pressé et vous avez pensé, wow, c'est quelque chose de spécial et je veux être impliqué dans ça.

Natalie MacLean 5:03
Il y a généralement un moment, n'est-ce pas ? Et c'est souvent quand on goûte quelque chose, que ce soit du vin ou dans votre cas enfant avec du jus de fruits frais, c'est adorable. Alors, quelle génération de chiffres avez-vous mentionnée pour votre famille en tant que vigneron ?

Natalie MacLean 5:15
Wow. D'accord, alors quand la famille a-t-elle commencé à faire du vin ou était-elle dans l'industrie du vin ?

Natalie MacLean 5:23
C'est étonnant. Wow, ça doit être toute une histoire. Et avez-vous des frères et sœurs qui sont également impliqués dans l'industrie du vin ou la cave ?

Rudi Rabl 5:31
Un peu, ma femme est dans la cave. Mon fils commence à l'automne avec l'école de vigneron, et mon père travaille toujours aussi dans la cave. C'est toujours une entreprise familiale.

Natalie MacLean 5:45
Bon, alors passons au Grüner Veltliner parce que c'est un vin que je pense que tout le monde ne connaît pas. Je veux dire, si vous êtes vraiment passionné par le vin et que vous aimez explorer, pour nous en Amérique du Nord, je devrais dire, je suis sûr qu'en Europe, c'est beaucoup plus connu et certainement en Autriche. Mais pour nous en Amérique du Nord, c'est une chose de prononcer le nom de ce vin, mais c'en est une autre de le connaître. Alors Grüner Veltliner, je tiens l'une de vos nombreuses éditions de vignobles, pouvez-vous décrire le goût de ce vin ?

Rudi Rabl 6:17
Je peux décrire le goût de cette bouteille, mais il n'est pas facile de décrire le Grüner Veltliner en général, car le Grüner Veltliner est un cépage, mais il est capable de livrer à partir d'un vin simple et d'un vin de base et d'un vin d'entrée de gamme que vous buvez frais et fruité en terrasse, mais il peut évoluer vers un vin vraiment corsé, vraiment concentré, mais aussi élégant. Vous pouvez également faire un vin de glace ou un Trockenbeerenauslese. Ainsi, avec Grüner Veltliner, vous avez toute la gamme de toutes les possibilités, ce que vous pouvez faire avec le Grüner.

Natalie MacLean 7:04
D'accord, donc dans les styles, la douceur et le poids, et ainsi de suite. Maintenant, un descripteur, j'ai entendu, Rudi, mais laissez-moi savoir ce que vous pensez, c'est le poivre blanc. Est-ce typique de Grüner Veltliner et pourquoi le serait-il si c'est le cas ?

Rudi Rabl 7:17
Je ne peux pas dire pourquoi, mais c'est le cas. Le goût poivré que l'on retrouve très souvent dans le Grüner, mais on retrouve aussi beaucoup d'autres épices au nez. Mais vous avez aussi des fruits très, très fruitiers, des fruits jaunes, des fruits à noyau, mais c'est là qu'il pousse, à quels endroits, sur quel type de sol il pousse. Cela fait une énorme différence dans le style

Natalie MacLean 7:43
Bien sûr, c'est un vin si polyvalent. Quels sont vos accords mets préférés avec le Grüner Veltliner ?

Rudi Rabl 7:49
En tant qu'Autrichien, je dois dire un wienerschnitzel car c'est la tradition autrichienne, mais je préfère le Grüner Veltliner avec beaucoup de plats asiatiques. Vous pouvez jouer avec les herbes, avec les épices, c'est toujours bon avec le Grüner Veltliner.

Natalie MacLean 8:07
Donc je suppose qu'il a ce caractère d'épice naturel. Quand vous dites épice, les gens essaient de comprendre ce que cela signifie dans un vin ? Voulez-vous dire une sorte d'épices plus légères qui proviennent également du Gewürztraminer, comme les épices à pâtisserie légères comme la muscade, le poivre blanc ? Comment les gens peuvent-ils comprendre ce qu'est l'épice dans le Grüner Veltliner ?

Rudi Rabl 8:29
Vous avez dit Gewürztraminer. Et c'est correct, la bonne direction. Parce que Grüner Veltliner traverse le Gewürztraminer. Traminer est la mère et ils cherchent depuis longtemps le père et ils l'ont trouvé dans un petit village du Burgenland, à la frontière est avec la Hongrie, ils ont trouvé le père et donc c'est un peu familier à Gewürztraminer

Natalie MacLean 8:59
En fait, je ne m'en suis pas rendu compte. C'est donc un croisement entre le Gewürztraminer et un autre cépage. Il aurait donc des similitudes aromatiques avec le Gewürztraminer, puis ces caractères épicés et ainsi de suite. Je le trouve juste très, très convivial pour la nourriture. Je veux dire, quand vous obtenez une acidité vive et que nous ne devrions pas avoir peur de l'acidité. Ce que le sel est à la nourriture, je trouve que l'acidité est au vin, elle met en avant la saveur du vin et de la nourriture. Mais c'est finalement si convivial en termes de nourriture, des fruits de mer aux fruits de mer en passant par les végétariens. Je ne peux pas penser à beaucoup de plats qui n'iraient pas avec un Grüner Veltliner, à part peut-être un gros steak juteux, quelque chose comme ça. Alors Rudi, quels sont les défis de la fabrication du vin en Autriche ? Le climat est frais, mais qu'est-ce qui est particulièrement difficile à faire du vin en Autriche ?

Rudi Rabl 9:48
Ce que nous voyons ces dernières années, c'est le changement climatique. D'une certaine manière, c'est bon pour nous parce que nous sommes vraiment un pays au climat frais et avec le changement climatique, nous avons un printemps plus tôt. Donc les pousses commencent tôt avec la croissance et ensuite nous avons des gelées tardives, comme cette année. Et c'est toujours un petit défi. Mais le problème c'est en général la viticulture ici, mais avec le changement climatique, c'est de mieux en mieux pour la maturation, pour la qualité

Natalie MacLean 10:23
Parce que vous obtenez une saison de maturation plus longue. Il fait de plus en plus chaud. Et à quoi servent les premières gelées ? Que se passe-t-il alors ? Quels dégâts ou quel est l'inconvénient d'un gel précoce pour vous ?

Rudi Rabl 10:34
Dommages de quelques grappes. Cette année, ils ont eu un beau printemps. L'année dernière, nous avons eu des régions qu'ils ont perdues jusqu'à 40 à 50%

Natalie MacLean 10:45
Oh, wow, 50% c'est beaucoup. Pourquoi ne pensez-vous pas que Grüner Veltliner est mieux connu en Amérique du Nord ? Est-ce juste à cause de la petite production et il est traditionnellement principalement consommé en Autriche ou en Europe ? Ou est-ce simplement parce que vous essayez de le prononcer dans un magasin et de le demander ? Pourquoi plus de gens ne connaissent-ils pas Grüner Veltliner ?

Rudi Rabl 11:04
C'est simple. Nous produisons ici en Autriche, moins d'un pour cent du marché mondial. C'est donc comme si nous ne produisions rien. Nous avons en Autriche moins de 45 000 hectares, c'est moins que Bordeaux. Mais d'un autre côté, le Grüner Veltliner en Europe est un cépage très connu. Et aussi aux US, dans les grandes villes, tu trouves beaucoup de restaurants, beaucoup de cavistes, que tu trouves le Grüner Veltliner

Natalie MacLean 11:37
Oui, on dirait que c'est le chouchou des sommeliers les sommeliers adorent ce vin, surtout dans les fines tables.

Rudi Rabl 11:42
Parce que c'est tellement convivial pour la nourriture. Et j'ai essayé depuis 2004 d'amener ce vin au Canada pour expliquer ce qu'est le Grüner Veltliner et le montrer par des dégustations.

Natalie MacLean 11:59
Et quelle est la marque d'un bon Grüner Veltliner ? Comment savons-nous que nous en avons trouvé un bon ? Diriez-vous que vous devez rechercher ceci, ceci et cela comme quelque chose qui marque un très bon Grüner Veltliner.

Rudi Rabl 12:10
Je pense que si vous allez dans les magasins monopolistiques au Canada, vous pouvez choisir tous les Grüner Veltliner, car seuls les bons vins sont exportés. Les vins de base sont toujours du pays, donc je pense qu'il n'y a pas vraiment de mauvais vin dans l'un des magasins canadiens.

Natalie MacLean 12:40
C'est bon à savoir. C'est rassurant. Oui, c'est une petite section petite mais puissante et en croissance. Je ne sais pas si vous savez à quelle vitesse les ventes de vins autrichiens augmentent en Amérique du Nord ? Ce n'est pas grave si vous ne le faites pas, je vous surprends simplement avec cette question. Désolé. Mais ce doit être une croissance saine que vous vivez, étant donné les efforts que j'ai vus avec les vins autrichiens ici dans le pays. Savez-vous à quelle vitesse les vins autrichiens se développent en tant que catégorie au Canada ou en Amérique du Nord ?

Rudi Rabl 13:07
Il ne pousse pas vraiment et dans une très grande taille peut pousser trop parce que les Autrichiens sont si traditionnels qu'ils boivent 80% de vin autrichien. Le marché intérieur est donc vraiment un marché fort pour nous. Et nous buvons en Autriche environ 30 litres et 30 litres avec 8 millions de personnes, cela signifie 2,4 millions d'hectolitres de vin, et c'est exactement la moyenne que nous produisons. Donc, tout ce que nous exportons, nous devons l'importer et si nous pouvons croître chaque année de 1 ou 2%, alors c'est une bonne façon.

Natalie MacLean 13:53
Vous êtes heureux. D'accord, alors tu en bois 80%. C'est un peu comme beaucoup de régions viticoles. Même ici au Canada, en Colombie-Britannique. L'une des raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas obtenir beaucoup de vins de la Colombie-Britannique ici en Ontario, c'est qu'ils en boivent tout ou beaucoup, mais ça va. C'est bien. C'est une catégorie de petites boutiques artisanales qui se développe lentement mais sûrement. Alors Steven demande "C'est très facile à boire. Quel apéritif Rudi suggéreriez-vous pour accompagner au mieux le Grüner Veltliner ? » Il cherche des idées d'apéritif

Rudi Rabl 14:21
Pour l'apéritif. Nous avons des hors-d'œuvre spéciaux en Autriche, certains à tartiner sur du pain et d'autres sur des légumes verts. L'un s'appelle Liptauer, fromage avec du paprika, il est de couleur rouge, tartiné sur du pain, un autre est de la salade car l'acidité du Grüner Veltliner se marie très bien avec la salade.

Natalie MacLean 14:50
Oui, ce serait un bon couple. Ouais, absolument. Je pense que dans cette famille de vins blancs frais à base de plantes, croquants comme le Sauvignon Blanc, mais aussi le Grüner Veltliner serait certainement là pour les verts frais des champs. Et Steven est de retour. Il est vraiment déterminé à trouver toutes sortes d'accords, Rudi, il se demande: "Est-ce que ça irait avec un bon poisson blanc simplement préparé?"

Rudi Rabl 15:15 Certainement ce serait bien

Natalie MacLean 15:18
Steven me donne faim et Rudi, tu me donnes soif. Je devrais donc essayer celui-ci. Combien de Grüner Veltliner différents fabriquez-vous ? Parce que je suppose que c'est une appellation de vignoble ici?

Natalie MacLean 15:31
Oui, je l'ai mis de près ici.

Rudi Rabl 15:33
C'est le Grüner Veltliner Spiegel mais je fabrique en général 12 Grüner Veltliner différents. Cela commence par un vin de restaurant. Mais nous vendons à certains restaurants dans la bouteille d'un litre. Mais très célèbre en Autriche, c'est le spritzer c'est un mélange entre un demi-vin et une demi-eau gazeuse

D'accord, et ça ne vous dérange pas ?

Rudi Rabl 16:00
Oh, je bois plus de spritzer que de bière si j'ai soif. C'est vraiment, vraiment traditionnel. Et pour le spritzer, nous prenons le Grüner Veltliner autrichien. Ensuite, j'ai différents vignobles. Nous voulons donc le faire en catégories. J'ai le DAC Kamptal. C'est donc le vin domestique de différents vignobles, de plus de villages. Et puis la prochaine étape, j'ai un Grüner Veltliner Terrassen. C'est un vin qui pousse sur différentes terrasses, des terrasses avec différents types de sols. J'ai donc quelques terrasses de loess avec un sol de loess sableux, mais j'utilise aussi quelques fruits de terrasses rocheuses primaires.

Natalie MacLean 16:42
D'accord, alors le loam rocheux et sableux est le genre de sol qui fait souffrir les racines de la vigne, n'est-ce pas ? Ils doivent en quelque sorte chercher en profondeur cette eau et ces nutriments.

Rudi Rabl 16:52
Correct?. Ensuite j'ai le vin de village Langenlois : Langenlois est le village où se trouve notre cave. C'est le centre du Kamptal. Et puis ça commence avec quelques vins de vignoble unique, comme vous avez dans votre verre, Spiegel Grüner Veltliner, fait vraiment uniquement pour mon agent en Ontario, pas dans la catégorie réserve, dans la catégorie style classique. Et tous les autres vignobles individuels sont classés dans la catégorie réserve. Pour le moment il y a 4 différents Käferberg est le plus connu, puis Schenkenbichl et Loirberg c'est le nom des vignobles.

Natalie MacLean 17:36
D'accord. Wow. C'est super. Et maintenant, l'Autriche n'est pas vraiment connue pour les vins rouges. Alors parlez-nous de St Laurent. Est-ce un autre croisement entre deux groupes que nous connaissons mieux ou est-ce un natif ?

Rudi Rabl 17:51
Le Saint-Laurent est un cépage. St. Laurent est l'un des partenaires du vin rouge autrichien le plus populaire Zweigelt, un croisement entre Blaufränkisch et St. Laurent.

Orateur inconnu 18:08
D'accord. Bien merci. Blaufränkisch. Ce sont des noms que beaucoup d'entre nous ne connaissent pas, mais que nous devons apprendre à connaître. Comment compareriez-vous Saint-Laurent? Vous en avez un avec vous je pense. Quel genre de style ? Est-ce un corps moyen ? Comment le décririez-vous

Rudi Rabl 18:23
Il est moyennement corsé

Orateur inconnu 18:25
D'accord,

Rudi Rabl 18:26
Ce vin, je l'ai plus sur le côté fruité. Sans chêne, il est moyennement corsé. Je pense que c'est peu alcoolisé. Je pense que c'est un style de vin que vous pouvez également boire en été. Un peu frais, pas trop chaud, pas trop froid autour de 14-15 degrés. Je pense que c'est aussi un bon vin d'été. Parce qu'il est axé sur les fruits. Il est un peu familier avec le Pinot Noir.

Natalie MacLean 18:53
C'est, c'est. C'est frais et fruité et pas lourd. Et vous savez, alors que nous entrons dans les mois d'été ici et en Europe, et que le temps se réchauffe, la dernière chose que vous voulez, c'est un taux d'alcool élevé dans votre verre. Donc c'est plutôt sympa. Et vous savez, comme vous le dites, vous pouvez même le servir juste avec un léger refroidissement pour un meilleur rafraîchissement aussi, je pense. On fait parfois ça. Alors Lynn nous a rejoint. Et elle vous demande, Rudi, « Quelle est la meilleure année de la dernière décennie ? »

Rudi Rabl 19:21
Quel millésime ? 2013 parce que c'était de la structure, de la complexité et vraiment une bonne acidité, et aussi 2015. Peut-être à cause du succès, c'est plus 2015, pour la qualité et vous voulez conserver un vin pendant quelques années, je pense que c'est 2013. Si vous voulez garder un Grüner Veltliner pendant 15-25 ans, je pense que c'est parfait, parfait.

Natalie MacLean 19:52
Et bien et on ne pense pas toujours longtemps au vieillissement des vins blancs en général. Mais bien sûr, l'un des conservateurs du vin est une bonne acidité. Certainement Grüner Veltliner l'a à la pelle. Alors, vous entendre dire que cela pourrait durer 15 à 20 ans, que se passe-t-il avec le vieillissement de Grüner ? Est-ce qu'il devient plus noisette ou qu'est-ce qui sort à mesure qu'il mûrit 20 ans plus tard ? Quel sera ce goût?

Rudi Rabl 20:14
Les fruits jaunes vont plus dans le dos. Et l'influence de ce terroir vient plus en avant, plus de pierre d'assemblage, plus de minéralité, des caractères plus modestes vont en avant. C'est toujours drôle, ils produisent aussi beaucoup de Riesling et quand je prends pour mon vignoble une photo de tous ces Riesling mûrs et qu'ils viennent de Grüner Veltliner de la même année, alors les gens sont toujours surpris que le Grüner Veltliner soit toujours meilleur, toujours plus frais. Le Riesling montre alors s'il a 10, 15 20 ans, ils y mettent juste le goût du goût de l'essence, et le Grüner Veltliner est vraiment bon

Natalie MacLean 20:58
C'est une comparaison intéressante entre le Riesling et le Grüner Veltliner. Rudi, quelques questions pour conclure notre segment. Quelle est votre expérience de vinification la plus mémorable au début de notre conversation, vous décrivez ce moment où vous avez goûté le jus pour la première fois quand vous étiez enfant, c'était charmant. Mais dans vos années de vinification, y a-t-il un moment particulier qui vous a marqué ?

Rudi Rabl 21:21
Il y a certainement eu un moment particulier. C'était en 2006. J'ai envoyé un Grüner Veltliner du vignoble Käferberg au magazine Decanter. J'étais à l'école, je rentre à la maison et nous avons appris à utiliser beaucoup de levure pour faire du vin et les différents types de levure, vous pouvez faire ceci et cela. Et mon père, mon grand-père m'a dit "Que devons-nous faire avec la levure", il m'a dit qu'ils la fermentent toujours à partir de rien et que c'est de l'argent gaspillé. Et j'ai essayé différentes choses et j'ai fait le Grüner Veltliner Käferberg sans levure.

Natalie MacLean 22:14
Sans levure ?

Rudi Rabl 22:15
Oui sans levure et donc une fermentation sauvage

Natalie MacLean 22:17
Vous dépendiez, juste pour les gens qui ne sont pas familiers avec cela, d'une levure sauvage qui s'est en quelque sorte déposée sur le jus pour le faire fermenter au lieu d'ajouter votre propre levure.

Rudi Rabl 22:23
Oui. Et j'envoie ce vin à Londres, au Decanter, au Decanter World Wine Award et j'ai remporté dans un premier temps le meilleur Grüner Veltliner autrichien et le second dans un second temps c'était alors le meilleur vin blanc du monde

Natalie MacLean 22:48
c'est super. Quelle belle expérience. Et continuez-vous avec de la levure sauvage ?

Rudi Rabl 22:52
Absolu, absolu. A partir de ce moment j'en ai fait de plus en plus. Et je pense que c'est un bon moyen.

Natalie MacLean 23:00
Oui, ça montre vraiment à la terre le terroir, pour utiliser un mot à la mode, mais ça montre et exprime vraiment le sol et ainsi de suite. Alors, Rudi, merci beaucoup d'être ici avec nous. Nous apprécions vraiment d'autant plus qu'il est minuit, votre heure. Alors merci, vous êtes un vrai sport de nous rejoindre ici. Merci, Rudi, et bonne chance pour la récolte de cette année.

Rudi Rabl 23:21
Nathalie, merci de m'avoir invitée pour ce chat. Et je suis sûr que cette année je n'ai pas d'autre temps. Mais l'année prochaine, je veux revenir au Canada. Et j'espère rencontrer beaucoup de monde pour quelques dégustations et je vous tiendrai au courant quand je viendrai

Natalie MacLean 23:40
Je vous en prie. Ce serait merveilleux. Et nous sommes impatients de déguster davantage de vos vins.

Rudi Rabl 23:45
Merci. OK au revoir.

Natalie MacLean 23:53
Bien, tu l'as maintenant. J'espère que vous avez apprécié ma conversation avec Rudi Rabl. Voici mes plats à emporter. Premièrement, l'Autriche est un producteur de vin boutique, un pays qui fait moins de vin que la région de Bordeaux.

Deuxièmement, il est bon de savoir que nous obtenons les meilleurs vins d'Amérique du Nord, ainsi que d'autres régions qui obtiennent des exportations autrichiennes, car ceux-ci ont tendance à être exportés plutôt que le vin de table ordinaire, d'autant plus que le pays produit moins que ce que ses citoyens consomment en moyenne chaque année.

Troisièmement, le Grüner Veltliner est un vin si polyvalent tant sur le plan stylistique que lorsqu'il s'agit d'accords mets et mets. Pas étonnant que ce soit un favori des sommeliers.

Quatre, je l'ai déjà dit, et je le répéterai. Il ne faut pas avoir peur de l'acidité. Ce que le sel est à l'acidité des aliments, c'est au vin qu'il apporte de la saveur à la fois au vin et à la nourriture.

Et cinq, l'un des conservateurs du vin est une bonne acidité et Grüner l'a à la pelle. Alors oui, ces vins peuvent bien vieillir. Ils sont aussi très vifs et frais quand ils sont jeunes.

Dans les notes de l'émission, vous trouverez des liens vers les vins que nous avons dégustés, la version vidéo de ce chat et une transcription complète, comment vous pouvez me rejoindre dans un cours en ligne gratuit sur les accords mets et vins, et où vous pouvez me trouver sur Instagram , Facebook et YouTube Live vidéo tous les mercredis à 19h. C'est tout dans les notes de l'émission sur nataliemaclean.com/113. Vous ne voudrez pas manquer la semaine prochaine quand je pars en solo pour parler de vins de séduction pour la Saint-Valentin. De plus, l'augmentation du niveau d'alcool dans le vin en général et son impact sur notre palais, notre esprit et notre corps. En attendant, si vous avez raté l'épisode 81, revenez en arrière et écoutez. Je discute avec une autre viticultrice autrichienne, Heidi Marie Pfaffl, du Grüner Veltliner et des autres vins produits par sa cave familiale. Je vais partager un court clip avec vous maintenant pour vous mettre en appétit.

Heidi Marie Pfaffl 25:58
Grüner peut être si polyvalent. Vous pouvez avoir un Grüner vif et frais. Mais vous pouvez également trouver des Grüners assez riches et corsés qui vous rappellent en quelque sorte le Chardonnay. Nous avons souvent des dégustations de vieux Grüner Veltliners par rapport aux vieux vins de Bourgogne. Et il est souvent difficile de faire la différence.

Natalie MacLean 26:19
Ils vieillissent donc bien, car ils ont l'acidité, qui est l'un des éléments du vieillissement.

Heidi Marie Pfaffl 26:23
Oui, mais aussi, tous ne sont pas pareils. Vous en avez des riches très corsés qui vieillissent très bien, les styles de réserve, mais vous avez aussi les Grüners faciles à boire, vifs et frais. Ils sont vraiment faits pour boire jeunes.

Natalie MacLean 26:42
Si vous avez aimé cet épisode, veuillez en parler à un ami cette semaine, en particulier à quelqu'un que vous connaissez qui serait intéressé par les conseils que Rudi a partagés. Merci d'avoir pris le temps de me rejoindre ici. J'espère qu'il y a quelque chose de bon dans votre verre cette semaine, peut-être un Grüner Veltliner piquant accompagné de wienerschnitzel.


Trouvez votre Grüner préféré (par région)

Wachau

Franz Hirtzberger. Cinq générations de Hirtzberger s'occupent avec soin des vignes plantées dans la Wachau depuis le 13ème siècle. La sommelière Ebru Can, plus récemment à L'Atelier de Manhattan, Joël Robuchon, a déclaré qu'elle servirait un vin Franz Hirtzberger avec une salade de pommes de terre autrichienne. "Je voudrais accompagner le plat avec Franz Hirtzberger Grüner Veltliner Rotes Tor Federspiel 2017", a-t-elle déclaré. « Le vin est frais et brillant au nez, riche, puissant et légèrement salé avec des fruits luxuriants et une longue finale. L'acidité et les notes vertes végétales donnent de la fraîcheur à ce vin, l'aidant à accompagner le plat.

Autres viticulteurs de Wachau à rechercher : Nikolaihof (certifié biodynamie Demeter) et Domäne Wachau, une coopérative de petites familles viticoles. (voir mon article, Apprendre à connaître le vin convivial de Domäne Wachau).

Kremstal

Salomon Undhof. Cette cave historique remonte à 1792 et est l'une des plus anciennes caves familiales d'Autriche. Famous for their excellent mineral-driven dry Rieslings and Grüner Veltliners, the family’s 30 hectares of vineyards are situated on the best terraced sites overlooking the Danube River. Today, eighth and ninth generations Bert and Gertrud Salomon and their two children, Fay and Bert, are continuing the company’s long legacy of creating elegant, food-friendly wines.

One of Fay’s favorite pairings is Salomon’s Ried Wachtberg or Ried Lindberg Grüner Veltliner with schnitzel and potato salad. “The Wachtberg and Lindberg Grüners are medium-bodied, silky-textured wines,” she says. “They combine with the crunchy breading of the schnitzel and the creaminess of the potato salad to make a harmonious trio.” And she should know — the Salomon family is one of the proprietors of Figlmüller, a famous Vienna Schnitzel restaurant.

Other worthy Kremstal producers: Mantlerhof and Stagard (look for their single vineyard wines), Stadt Krems, and Christoph Hoch (for natural wines).

Kamptal

Jurtschitsch. This organic winery, dating back to the sixteenth century, aims for a classic style of Kamptal wines, making terroir wines that strike a balance between ripe fruit and fresh acidity. As of 2016, they have started a second line of wines called, 'Discoveries of Langenlois' which are bottled under Alwin und Stefanie Jurtschitsch (see photo). These wines, produced with skin contact and low to no sulfur, are wonderfully light despite their multi-faceted complexity.

Weinviertel

Sohm & Kracher. The winery boasts a partnership between Aldo Sohm, Austrian native and wine director at New York City’s Michelin-starred Le Bernardin, and Gerhard Kracher, third generation Austrian winemaker of Kracher winery, renowned for its sweet dessert wines. Since the first vintage in 2009, Sohm & Kracher has kept a sharp focus on creating Grüner Veltliners of low to moderate alcohol and bright acidity. Look for the Sohm & Kracher Grüner Veltliner “Lion,” a wine that spends seven to eight months in stainless steel and “gives a classic expression of grüner veltliner’s primary aromas, brisk character, and potential for length.” (Schatzi Wines).

Other worthy Weinviertel producers: Johannes Zillinger and Michael Gindl.

Let’s raise our glasses of Grüner Veltliner and say, as they do in Austria, “Prost” (cheers) to wine, food, and friends.


Vim and Versatile Grüner Veltliner

Grüner Veltliner’s freshness and savoriness are perfectly expressed in these taut, full-flavored wines. The rare combination of character and unobtrusiveness make this style the darling of sommeliers. These wines have enough acidity to brighten and counter numerous foods without taking center stage, yet possess the spice to stand their ground. They play effortlessly alongside Wiener schnitzel, but also with dishes as varied as piquant ceviche and creamy risotto.

These wines come in a range of weights, from zesty Wachau Federspiel to concentrated single-vineyard wines. However, all have plenty of verve and backbone, and they can age well.

Marion Ebner-Ebenauer, who makes precise but expressive Grüner Veltliners in the Weinviertel, says the secret is to take things slow, especially in prime sites like Sauberg.

“We harvest late, either on very cool days or early in the morning when days are warm,” she says.

The crushed grapes have 12 to 24 hours of skin contact before they’re pressed and fermented with indigenous yeasts.

“We realized that the spontaneous ferment gives us less-alcoholic wines with more depth and tension,” says Ebner-Ebenauer. “The fermentation is very slow, often continuing well into the new year. The wine is thus in contact with its gross lees for a long time. This has a real influence on the wine’s character.”

The slow ripening season pays dividends for Roman Horvath, MW, of Domäne Wachau, in the steep vineyards of the Wachau.
“It preserves acidity in the wine,” he says. He attributes the light-footed, spicy style of his Terrassen Grüner Veltliner to the densely planted vineyard terraces on which his grapes thrive.

“They’re very old vines planted in the 1950s and ’60s with unusually high density,” says Horvath. “The soils are stony, and the vines thus give naturally low yields with much smaller grapes than you would get on flat land. The fruit-skin ratio is thus very different, and the resulting phenolics lead to real juiciness.”

Recommended Wines

Ebner-Ebenauer 2015 Sauberg Reserve Grüner Veltliner (Niederösterreich) $29, 93 points. Fresh and spicy form the first impression: ripe pear and moss, stone fruit and yeast combine to create an inviting, rounded and rich sensation. The palate adds the requisite freshness and surprises with wonderful concentration. Yellow plum and juicy pear shimmer, always edged with savory yeast. Tons of character and great length are present, and yet demonstrate no heaviness at all. What a lovely but honest wine! Editors Choice.

Domäne Wachau 2016 Terrassen Federspiel Grüner Veltliner (Wachau) $20, 90 points. Fresh Conference pear notes abound on the nose of this wine. The palate is sprightly and fresh, with a zestier core of lime and pear peel. Slender in frame, it dances on the palate, displaying seriousness and levity at the same time. The finish is totally refreshing.


Grüner Veltliner

Over a decade ago, with Riesling well established throughout the Finger Lakes, a few wineries looking to diversify began to experiment with the planting of a lesser-known white grape called Grüner Veltliner. Indigenous to Austria, this varietal is the most important grape in that country, representing 31% of all vineyard plantings. Given the Finger Lakes’ similar climate and soil characteristics, those who decided to plant it here knew the grape had potential.

It is clear that Grüner Veltliner is here in the Finger Lakes to stay. There are now 10 wineries across the region’s three grape-growing lakes that are producing Grüner, with the amount under vine almost double what it was five years ago. With a solid decade of vintages from multiple producers under its belt, Grüner’s personality in the Finger Lakes is beginning to shine through.

In Austria, Wachau is considered one of the best regions for growing Grüner Veltliner. Here they classify Grüner wines into distinct styles. The two most notable being Federspiel and Smaragd. Federspiel is a lighter, citrus- and mineral-driven wine with notes of fresh herbs and spice. Smaragd is the fuller-bodied style, with more concentrated fruit aromas, lees aging, dried herbs and spice, and the ability to develop richer honey and nutty characteristics with aging.

Here in the Finger Lakes, producers are finding that our terroir allows for both styles of Grüner to have a place in the region. With our temperature-moderating lakes and silty loam soils from our glacial past, Finger Lakes Grüner tends to exhibit more fruitiness and less herbaceousness than its Austrian counterpart but shares its signature expressive minerality and white-peppery finish. Most producers in the region are focusing on the lighter style to showcase the region’s ability to produce beautiful crisp and mineral-driven wines, but a few are experimenting with the fuller-bodied version, taking advantage of prime vineyard locations for optimal ripening and incorporating lees aging, to produce concentrated wines capable of extended aging.


Gruner Veltliner: Austria&rsquos summer white

I believe that Grüner Veltliner may be the best white summer wine of all. Certainly it is one of most adaptable food wines, great with most salads, fish and white meats and well able to cope with herbs and Asian spicing. Almost all Grüners are light enough to drink solo and are therefore a great choice for summer sipping wine or as an aperitif.

It is that combination of refreshing acidity and plump fruit that makes them so flexible. They are very rarely aged in new oak barrels, so you get a mouthful of wonderful pristine fruit-filled wine.

Whereas Austrian wines were once something of a joke here, it is now unthinkable that a decent restaurant would not have at least one Grüner Veltliner on its wine list. This is partly proof of their food-friendly nature, but also an indication of how perceptions have changed. It helps of course, that the standard of winemaking in Austria is so high on a recent visit there, over five days, I don’t think I tasted a bad white.

I tasted Sauvignon Blanc, Chardonnay and Riesling and, while all were very good, only the Riesling managed to match the sheer diversity of style, including sparkling wine, of Grüner Veltliner. The sparkling wines are improving rapidly and only our penal excise duty will prevent them becoming more popular here. The 2014 vintage was very difficult in Austria – cold and very wet. At times, the producers I met were falling over themselves to apologise for their wines. Despite this, I found plenty of excellent crisp, dry whites and some lovely refreshing red Blaufränkisch too. As noted here before, the red wines of Austria have been improving greatly over the last five years.

But Grüner is Austria’s signature grape, covering almost 30 per cent of all vineyards, and Austria is almost the only country where you will find it. On the final day of my visit, I attended a tasting of 100 Grüner Veltliners in Vienna along with a hundred or more wine writers. Not only was it a lesson in how to organise a tasting, but it provided a great opportunity to reacquaint myself with these lovely wines.

Wisely, the Austrian Wine Board divided tasting into four categories young and elegant, powerful reserve wines, mature Grüner and innovative and wild. It was proof that Grüner can cover all bases I was very taken with some of the natural wines, not a category that I always enjoy, and each of the remaining sections had some truly glorious wines.

In certain conditions, young Grüner Veltliner can be light, refreshing and supremely elegant. That does not imply an inferiority to the powerful reserve wines some of my favourite wines come from Kamptal and Kremstal, where the best wines compare very favourably, although in a more refined style, to the richer more alcoholic wines of the Wachau.

One look at the alcohol content on the label will usually tell you the style.

Steininger is perhaps better known in Austria as a sparkling wine producer, but I have always found the still wines to be very good and very fairly priced, too. Birgit Eichinger is one of the great producers of both Grüner Veltliner and Riesling (she also offers a very tasty Grüner Veltliner chocolate).

I have tasted the wines of Malat a number of times and often wondered why no Irish importer took them up now one has. These are excellent wines, light and elegant but full of flavour. Those seeking the richer style should take a look at the wines of Domaine Ott, available in 64wine in Glasthule and elsewhere. You will also find a wonderful natural Grüner Veltliner made by Claus Preisinger.


THE STAR | ATTACHER

Veyder-Malberg Liebedich Wachau Grüner Veltliner

Peter Veyder-Malberg would have developed a loyal fan following simply for the astonishing quality—and scarcity—of his wines, but his eco-sensibilities, including a determination to revive and biodynamically farm old terraced parcels in lesser known Wachau towns, have given his work an aura of sorts. (He’s so committed to light-touch farming that when he cultivates with a tractor, he refuses to mark “hand-worked” on the bottle.) The Liebedich is Veyder-Malberg’s basic wine, a mix of small terraced parcels and the flatter Kreutles vineyard. It’s precise and concentrated in its flavors, with a spiritual kinship in, say, the Chablis of Vincent Dauvissat. And there’s the intense greenness—flavors of green papaya, celery, fava beans and ripe apple—that grüner veltliner can display in full effect here.

  • Prix: $44
  • Vintage: 2015
  • De: Circo Vino

Hirsch Renner Kamptal Grüner Veltliner

Johannes Hirsch is not only one of the Kamptal’s best-known talents, he’s also one of the region’s deepest thinkers—pursuing a very specific form of biodynamics and making wines with a richer texture than most, thanks in part to his preference for large casks and longer aging. So the Renner, from a silty limestone-inflected mix of soils, can be odd to taste this young. It’s rich, with evidence of that lees-y side and big, seemingly sweet peach flavors (the wine is fully dry). As it opens, a savory side—orange blossoms, dark stones—comes into focus. Ce tightens, which is what Hirsch’s wines do. But if you’re not up for waiting, his juicy Kammern bottling (his version of a village wine) is ready to roll.

Voir également: Jutta Ambrositsch, Rudi Pichler Terrassen Smaragd, Alzinger, F.X. Pichler

  • Prix: $39
  • Vintage: 2015
  • De: Terry Theise / Skurnik Wines

Grüner Veltliner’s a Good Mouthful

A few weeks ago I wrote about “greenness” in red wines. This week, inspired by the spring vegetables (which I’m trying to eat a lot more of these days) piled high at the farmers’ market, I’ve decided to write about the greenest of all white wines: Grüner Veltliner. For me, Grüner Veltliner is inextricably linked to spring and farmers’ markets.

I first started drinking Grüner Veltliner about eight years ago, when I subscribed to a CSA (community supported agriculture) box that I dutifully picked up around the corner every week. For the most part, I liked the box. But I began to tire of it during one seemingly endless two-month stretch in which the majority of produce in it was green garlic. For weeks, I made green garlic risotto, green garlic soup, green garlic pasta. As I searched for wines to pair with my daily ration of green garlic, the one that worked best, over and over, was Grüner Veltliner. And even when the green garlic deluge passed and the season progressed into artichokes, asparagus, and arugula, Grüner Veltliner never faltered. It is the perfect white wine for spring.

Grüner Veltliner was the “it” wine for sommeliers about 10 years ago. Few people outside of Austria would have heard of it if sommeliers had not promoted it aggressively on their wine lists. Though its popularity may have waned somewhat, “Grüner is here to stay,” says Paul Einbund, wine director of San Francisco’s Frances. “I still see it on lists all the time, and there isn’t a better wine with food in the world.”

Pairing well with artichokes and asparagus is no mean feat. What makes Grüner Veltliner so good with vegetables? Well, start with the nose. I always get notes of green stems, white flower petals, white pepper, and lentils or other legumes (another great pairing with Grüner). The flavors mirror the aromas but add a little spice and soft fruit—green pear, honeydew melon, and lime. Acidity is key to a Grüner’s ability to fuse with vegetables: A good one has a taut spine of acid that gives it the power and tensile strength to stand up to those pungent chlorophyllous flavors in the food. And most Grüner is very dry, leaving the impression of its flavor as your mouth slightly stings from the dryness.

At its best, Grüner is eminently drinkable and very complex. But it has to be balanced. An underripe Grüner is thin, sharp, and strident overripe, the grape makes wines that are blowsy, alcoholic, and cloying, like a dinner guest who’s overstayed his welcome. You won’t find such ill-mannered Grüners in the current vintage on the market, 2008. It was a great one for well-behaved, snappy, and bright wines. Drink them chilled, drink them alone if you choose—but definitely drink them if you find yourself with a hopper filled with green garlic.

Two that I especially like:

2008 Salomon Undhof “Hochterassen” Grüner Veltliner—This is a gushing, earthy, bright, and minerally wine. Flavors are of lentils, white pepper, jasmine, and citrus. Fairly light, and perfect for a first course.

2008 Nigl Grüner Veltliner Kremser Freiheit—One of the great producers of Austria, Nigl makes mostly high-end wines. But its Grüner can be found for about $20. A complex blend of savory and fruit flavors, it’s crisp, lively, and medium bodied. Great as an apéritif or on its own.


Quest for Quality Wines, Part I: Austria

I used to pretend that I knew a little about wines. At a restaurant, when a server brought me a bottle and held it label-forward for my approval, then poured a taste, I’d sip, trying to seem easy about it. I’d then nod knowledgeably as if mildly pleased, indicating he should fill my glass. Once I did that with my husband. But after passing the glass to him for a taste, he paused, sniffed and sipped, then handed it back to the server to take away. It was corked. Corked means that the wine is compromised, that it’s either entirely tainted or certain characteristics are choked. Smell and flavor are not what they should be. Now I let him taste first, and I don’t pretend.

Instead, I’ve embarked on a journey to educate myself. And because Austria is right next door to Hungary (which is where my husband and I live), we traveled there for five days to begin my lessons. Although not as well known for their wines as France or Italy, or even California, winemaking in Austria is serious business. It’s a cultural staple. Indeed, Aldo Sohm, the top sommelier in the world, is Austrian. There’s not one region of the country without sprawling vineyards every town, small or large, has a vinothek. Austria is often culturally lumped together with Germany, perhaps because it’s a neighboring, German-speaking country. Everyone thinks Austrians are German, or as I’ve often heard in the U.S., “What’s the difference?” For starters, the Germans, although not ignorant about wine, live in a predominantly beer culture.

We began at Winequartier, a vinothek in Retz, Weinviertel, the country’s region best known for the world-famous Austrian white grape, Grüner Veltliner. Wine Monger (www.winemonger.com) describes wines made from this varietal as crisp, light-to-medium bodied, and dry with an edge of spice. “It can have mineral, herbal, floral, and even fresh pea or lentil notes, and it’s known for having a slight white-pepper taste on the finish.”

Our first day was a success. We tasted nearly forty-five wines from the area. The development of my palate is just beginning, but by the end of the first day, the whites yielded grapefruit, papaya and citrus tones on the nose, the reds cherry, berries, and even leather. Each glass was beginning to smell individual, although the tastes were still a little difficult to distinguish. I’m understanding better—or rather, my senses are—that the balance of acidity, minerals, tannins, body, texture, sugar content and finish is key when determining a wine of good quality. The only way to learn this balance is to continue tasting.

Retz town square. During the yearly wine festival here, wine flows from the fountains.

We tasted over forty wines at a vinothek in Deutschkreutz , Burgenland, the area famous for the Blaufränkisch grape. This varietal is spicy and tannic with good acidity. Next stop was Wagram, but unfortunately the local vinothek was closed on the day we drove nearly an hour west from Vienna for tasting. Wagram is best known for more full-bodied and aromatic Grüner Veltliners, as well as Roter Veltliners. I was hoping to try them, but instead we made our way back toward the capital, heading East beyond the city to Soo߸ (pronounced Sōse). Quite a number of winemakers’ pubs were also closed for the day here, but we did find a tasty Grüner Veltliner and Sauvignon Blanc at winemaker Johann Hecher’s establishment. His Grüner Veltliner was on the sweeter side, although sweet is not the correct descriptive terminology. Instead, it’s fruity. No wine, either red or white, should simply be doux. Quality of a wine increases when the sugar content is balanced with acidity. Acidity tends to bring out more characteristics, like a touch of salt in food.

Vinothek Vinatrium Wine Cellar in Deutschkreutz, Austria

The best part about wine tasting in Austria is that it’s sometimes possible to visit the winemaker directly. This is a distinctly different experience than wine tasting in Napa, near my parents’ home in California. Private tastings are personal, and the senses are unhurried. In Langenlois, Kamptal we met Thomas Leithner, who invited us into his home. He’s a former string guitarist who still strums on occasion with his son, believes Bob Dylan is the godfather of guitar, is a whisky lover, and though he was not always certain about his future as a winemaker, eventually grew into a passionate and skilled one.

Born into a long ancestral line of winemakers and viticulturalists (his great-grandfather cross-bred Blaufränkisch with St. Laurent to create the Zweigelt grape, the most commonly grown grape in Austria today), Leithner knows his craft. It’s evident in his gestures, which are matter-of-fact while describing his wines. He knows quality and is confident that his are bon. He pulls out various bottles and pours with such nonchalance that it’s hard to question this self-assuredness, even before taking a sip. It’s not hubris he’s full of. It’s knowledge passed down through five-hundred years of family tradition.

After tasting so many wines over the course of several days, my palate has begun to open up. I can tell now what he means when he says, “I make wines that I would like to drink.” These are wines for whisky-loving guitar players. As my husband put it, they’re mature and complex. Je suis d'accord. I thought they were better than most I’d tried.

Weingut Thomas Leithner vineyards

Thomas Leithner’s wines vats

After a tour of his wine cellar, Leithner spontaneously picked up a fifteen-year-old bottle of Riesling and asked if we’d like to taste. The label was illegible after so much time underground, the bottle wet and coated in dirt, like a treasure pulled out from the cargo hold of a long-sunken ship. Something happens to a Riesling when it’s aged for so long. It loses its crispness in favor of a rounder, raisiny, more velvety quality.

Thomas Leithner’s wine cellar

Thomas Leithner’s wine cellar

Another personal favorite from our tour was winemaker Johannes Reinisch, in Tattendorf, Thermenregion. Self-effacing would best describe Reinisch. He’s a gentleman, reserved and not much for words. He lets the wines speak for themselves. That’s also how he bottles them. Staying as close to nature as possible, his wines are organic, but he doesn’t tout this on the labels. Yet, like Leithner, he also knows he provides quality. Modest, yes, but with my husband shaking his head in admiration at every taste, it was hard for him not to nod somberly as if to say, “Yes, I know.” His wines don’t explode on the palate. They’re intense and beautiful, subtle and graceful, with the absolute right amount of everything, creating that balance for which we’d been searching.

Five days is certainly not a sufficient amount of time. Winemakers live and love their business, their fingers in the earth, the grape in their line of sight from harvest to barrel. Certified sommeliers study rigorously for years to hone their palates. One glimpse of the color, one sniff, one taste and they can tell the grape, the region, and the vintage. Ils know quality wines. I may not be so knowledgeable yet, but I’m on a quest to continue learning, and I’m much better now than I was a few days ago.


Grüner Veltliner

Grüner Veltliner isn’t a variety I’ve had a lot to do with but a couple of recent tastings of Australian Grüners inspired me to dig a bit deeper. I reckon it is a very exciting prospect with the potential to become an Aussie mainstay.

Grüner Veltliner is an ancient white grape grown mostly in Austria with significant plantings in Slovakia and the Czech Republic. Its genetic parents are Traminer and the obscure St. Georgener-Rebe. It’s only recently been celebrated widely as a truly premium variety. Here are a few key elements in its rise: naming, training and tasting.

While the variety may date back to Roman times it was only given its current name in the 1850s. It was not until the 1950s, with use of Lenz Moser’s less labour intensive system of vine management, that it began to flourish. Planting less densely allowed for better sunlight penetration of canopy and better ventilation. Quality of fruit improved and plantings expanded significantly from this point.

Finally in 2002 Jancis Robinson was invited to a blind tasting, featuring a selection of Grüners plus top end Chardonnays from Gaja, Eileen Hardy, Penfolds’ Yattarna, Louis Jadot, Domaine LeFlaive, Ramonet, Etienne Sauzet and more. The top two wines and five of the top seven were Austrian Grüner Veltliners.

Grüner in Australia

Recently some Aussies have begun experimenting with the variety, notably Hahndorf Hill, Lark Hill, Geoff Hardy and Stoney Rise with some pretty flash results. Some scribes believe it will succeed in the same climates that allow for top end Riesling production. Others, like Larry Jacobs from Hahndorf Hill, believe it is particularly suited to the Adelaide Hills. He says, “Grüner grows best in the lower Austrian regions of Kremstal, Kamptal and Wachau … good ripening days and cold nights allow an extended growing season. The vignerons from these regions say that this significant diurnal variation is one of the key quality defining factors. Of Australia’s premium regions the Adelaide Hills has one of the highest diurnal variations in temperature.”

Larry is bullish about the future of Grüner in Australia and has made cuttings from Hahndorf Hill’s vineyard available to the Adelaide Hills Vine Improvement Society. This has enabled other growers in the region access to the variety. To date 12 other Adelaide Hills growers, including Henschke, Deviation Road and Longview, have planted.

Hahndorf Hill

Its climatic suitability and the ‘non-fruit sexiness’ of Grüner lead Larry to plant Grüner as a suitable alternative to Sauvignon Blanc. “There are no berries it’s all textural with white pepper, apple and pear, minerality, tobacco with celery, even parsnip.” For Larry this makes it a perfect point of difference to Sauvignon Blanc. It’s a cracker, true to the leaner Austrian styles with fantastic texture and complexity. It should cellar very well. It is also unlike any other Australian white I have had. The cellar door at Hahndorf Hill is well worth a visit and offers plenty of elegant wines.

Geoff Hardy

Geoff Hardy’s Grüner shows less pepper and plenty of greenery on opening. As it opens, citrus pith and minerality emerge. It is a very different wine to the Hahndorf Hill. Geoff Hardy also offers plenty of other alternative varieties. His Teroldego and Tannat are particularly stunning.

Jonathon Hesketh is an Australian winemaker who also produces an Austrian Grüner from Krems. He produces the wine with assistance from Bert Salomon. Bert part owns Grüner producing Salomon Undhof winery in Austria, as well as owing Salomon Estate on the Fleurieu Peninsula.&nbspI first tasted Hesketh’s Grüner a couple of years ago and thought it pretty tight and unyielding. Now it is superb, beginning with an upfront burst of acidity, rolling into white pepper, spice and celery, green apple crunch, complexity and length.&nbspJonathon loves the complexity of Grüner, more complex than Sauv Blanc, a little softer than Riesling and with clearer varietal definition than Pinot Gris.

Grüner Veltliner is definitely a thing of beauty and the Aussie examples I have tasted point to a bright future for the variety. I reckon consumers will eventually get on board too but it remains to be seen if there are enough suitable sites for significant plantings. In the meantime it’s worth checking out what is already on the market.


Voir la vidéo: What is GRUNER VELTLINER? - What you need to know about this popular Austrian grape